Mike Dembeck

Île-du-Prince-Édouard

Nombre de projets : 3

Valeur des terres : Selon les évaluations de la valeur des terres que CNC a conservées directement et avec des partenaires. 309 500 $

Acres conservés : 279

Bénévoles pour l’intendance : 8

La conservation des Cascumpec Sandhills

Mike Dembeck

Les Cascumpec Sandhills sont parmi les habitats essentiels les plus fragiles de l’Île-du-Prince-Édouard; fragile parce que ces dunes se déplacent continuellement en raison des violentes tempêtes, et essentiels parce qu’elles fournissent un habitat de grande valeur aux espèces d’oiseaux rares et en péril. Les Cascumpec Sandhills font partie d’une chaîne d’îles près du rivage et sont souvent considérées comme la dernière nature sauvage de l’Île-du-Prince-Édouard.

Grâce au généreux don d’un propriétaire originaire de l’Île-du-Prince-Édouard, CNC conserve maintenant cet habitat exceptionnel pour les oiseaux de rivagede 61 hectares (150 acres), constituant un site de nidification essentiel pour le pluvier siffleur. En assurant la conservation de Cascumpec Sandhills et de sa propriété de Conway Sandhills, l’île voisine, CNC protège certains des sites de nidification les plus isolés des provinces Atlantique pour le pluvier siffleur, une espèce rare à l’échelle mondiale.

La conservation de ces propriétés a été rendue possible grâce au financement du Gouvernement du Canada par le Programme de conservation des zones naturelles et le Programme des dons écologiques du Gouvernement du Canada. American Friends of Nature Conservancy of Canada a aussi contribué généreusement à ce projet.

Un coup de pouce pour la santé fragile des berges

CNC

L’île Boughton, située près de la ville de Cardigan, dans l’est de l’Île-du-Prince-Édouard, est un vrai trésor de la côte est du Canada. Comme elle n’a pas été perturbée par le développement et les activités humaines depuis la Deuxième Guerre mondiale, les espèces sauvages ont pu s’y abriter et s’y reproduire.

L’île Boughton est une destination hautement prisée des résidents et des touristes qui aiment y pique-niquer, se promener en kayak, observer les oiseaux et se balader sur la plage.

Site d’intérêt pour les humains comme pour les espèces sauvages, il est essentiel de garder l’île Boughton en bon état. Chaque hiver, le vent des tempêtes charrie du plastique et des débris marins sur les berges de l’île, mais grâce aux Bénévoles pour la conservation de CNC, les plages de Boughton sont nettoyées régulièrement pour assurer la protection des oiseaux de rivage vulnérables.

Lors d’une activité sur l’île, des bénévoles ont ramassé du plastique et des débris marins, dont 800 bouées. Celles-ci ont été enlevées et recyclées grâce au travail de l’équipe de CNC, de bénévoles et de membres locaux de l’industrie de l’aquaculture.

La protection de l’île Boughton est une priorité pour CNC qui est déterminé à garder ce joyau intact pour la population et les espèces sauvages.

Concevoir desplans pour l’Île-du-Prince-Édouard

Mike Dembeck

Sur l’Île-du-Prince-Édouard, un deuxième Plan de conservation des aires naturelles (PCAN) a été élaboré afin de guider les projets de CNC pour les 10 prochaines années. Celui-ci nous permettra de non seulement concentrer notre travail sur les sites prioritaires, mais aussi de consacrer de façon responsable les dons de nos sympathisants aux milieux naturels ayant la plus grande valeur de conservation.

Dans la province la plus densément peuplée du Canada, où l’agriculture et le tourisme dominent l’industrie, il reste peu d’aires naturelles intactes. Les lieux de conservation ciblés par le PCAN à l’Île-du-Prince-Édouard consistent à des littoraux, des marais salés et des vieilles forêts.

La mise à jour du PCAN demande beaucoup de travail; une tâche qui n’aurait pas pu être accomplie sans l’aide de nos partenaires de l’île. Les conseils et les connaissances de nos partenaires n’ont pas de prix : du partage de données jusqu’à la révision de documents importants. Nos partenaires font partie intégrante du projet et nous assurent de l’exactitude de nos portraits des aménagements de la province et de nos priorités écologiques du territoire.

L’île d’Holman, une réserve naturelle de CNC, est l’endroit où s’établit le premier centre de villégiature de la province. Celui-ci fut détruit en 1904 lors d’un mystérieux incendie.