Chris Evans

Ontario

Nombre de projets : {Field:TotalProjectsTooltip} 14

Valeur des terres : Selon les évaluations de la valeur des terres que CNC a conservées directement et avec des partenaires. 8 306 500 $

Acres conservés : 4 783

Bénévoles pour l’intendance : 791

Bioblitz sur la baie Big Trout

Costal Productions

L’an dernier, certaines régions où Conservation de la nature Canada (CNC) exerce ses activités ont participé au programme Canada BioBlitz 150, une série de 10 relevés biologiques pour célébrer le 150e anniversaire du Canada. En juillet 2017, une équipe de 25 botanistes, zoologues, entomologistes, ornithologues et d’autres naturalistes de CNC, du Musée Royal de l’Ontario et du Centre d’information sur le patrimoine naturel du ministère des Richesses naturelles et des Forêts de l’Ontario ont réalisé un bioblitz intense d’une durée de 7 jours sur la propriété de CNC sur la baie Big Trout. Cette propriété est située le long de la rive nord du lac Supérieur, près de Thunder Bay.

À la fin de la semaine, le groupe avait relevé plus de 500 espèces de plantes et d’animaux. Les travaux réalisés par la suite en laboratoire ont fait grimper ce nombre à plus de 630 espèces.

Les espèces en péril présentaient un intérêt particulier. Les nouvelles données sur les espèces considérées comme étant en péril, notamment le ménomini pygmée, contribueront à leur conservation et nous permettrons de mieux gérer cette propriété unique.

La baie Big Trout a été sélectionnée pour le programme BioBlitz Canada 150 de l’Ontario, en partie parce que CNC utilisera ces nouvelles données pour élaborer un plan de gestion pour la propriété.

Protection d’un paradis aquatique

Avid Coulson

S’étendant sur plus de 6 000 hectares (15 000 acres) de milieux humides et de forêts, les milieux humides de Minesing abritent de nombreuses espèces en péril, y compris le petit blongios et la paruline azurée.

Au printemps 2018, CNC a célébré l’ajout d’une nouvelle aire protégée dans ce paradis aquatique. Située à 12 km à l’ouest de Barrie et couvrant une superficie de 43 hectares (107 acres), la propriété Patrick W. E. Hodgson est un habitat indispensable pour la cordulie de Hine. Dans son aire de répartition au Canada, cette espèce de libellule rare à l’échelle mondiale se retrouve uniquement dans l’aire des milieux humides de Minesing.

Cette aire abrite une grande variété d’oiseaux des marais et de sauvagines, qui la fréquentent par dizaines de milliers pendant leur migration printanière, lorsque la plus grande partie des milieux humides ressemblent à un gros lac.

Riches en espèces, ces milieux humides sont également importants pour les collectivités environnantes; ils permettent de contrôler les crues et de filtrer l’eau, fournissent un habitat aux poissons, en plus d’offrir des lieux de loisirs. Plus de 70 % des milieux humides du sud de l’Ontario ont été perdus depuis la colonisation européenne. Ceux qui restent sont menacés par les espèces envahissantes non indigènes, la pollution et la fragmentation de l’habitat.

Jusqu’à présent, CNC et ses partenaires ont protégé plus de 5 500 hectares (13 600 acres) à cet endroit. Les milieux humides de Minesing sont désignés terres humides d’importance provinciale et zone humide d’importance internationale selon Ramsar. Ces terres acquises récemment seront conservées grâce au soutien généreux de nombreux donateurs, y compris le Gouvernement du Canada, dans le cadre du Programme de conservation des zones naturelles, et de la Patrick Hodgson Family Foundation.

La lutte contre le roseau commun

CNC

Le roseau commun (ou phragmite) est une espèce envahissante non indigène originaire d’Eurasie qui prolifère rapidement à travers toute l’Amérique du Nord. Présente surtout dans les milieux humides, cette grande plante envahit les milieux humides et les rives. Elle fait concurrence aux plantes des milieux humides indigènes, dégrade les habitats naturels et peut bloquer les vues et les points d’accès aux rives.

En 2017, pour la première fois de son histoire, CNC a embauché un directeur de programme pour contrer les espèces envahissantes en Ontario. Cela a permis de commencer à endiguer la prolifération du roseau commun.

Dans le cadre d’une initiative conjointe avec le ministère des Ressources naturelles et des Forêts, CNC lutte contre cet envahisseur non indigène dans les milieux humides du lac Érié, à Long Point, Turkey Point et Lower Big Creek dans le comté de Norfolk. Ces aires sont indispensables pour la sauvagine et servent d’habitat pour de nombreuses espèces en péril. La lutte contre cette plante agressive nécessite une combinaison d’outils, y compris des herbicides, des coupes, des brûlages et des traitements répétés de toutes les plantes restantes.

Les efforts de contrôle impliquent également une surveillance minutieuse des populations de plantes, d’animaux et d’insectes, ainsi que de la qualité de l’eau. Cette surveillance a confirmé que les milieux et les sources d’approvisionnement en eau demeurent sécuritaires.

L’an dernier, le roseau commun a été contrôlé sur plus de 500 hectares (1 230 acres). Ce fut une tâche colossale, durant laquelle nous avons dû relever des défis liés à l’équipement, dans des conditions de travail difficiles. Il y avait beaucoup plus de roseau à enlever que prévu. Mais il y a une bonne nouvelle : nos premiers relevés démontrent que la situation s’est grandement améliorée. Les espèces indigènes sont de retour et il y a beaucoup moins de roseaux.

En 2018-2019, CNC poursuit sa lutte contre le roseau commun en Ontario, non seulement dans la région du lac Érié, mais dans les milieux humides de Minesing (près de la ville de Barrie) et à l’île Manitoulin dans le lac Huron.

La cordulie de Hine est une libellule qui utilise les terriers des écrevisses comme refuge pendant l’hiver et les sécheresses, et ce, tout au long de son développement larvaire qui peut durer jusqu’à 5 ans. Puisque les écrevisses sont à la fois des prédateurs et des compétiteurs de la cordulie de Hine, celle-ci compte sur ses capacités exceptionnelles à se cacher pour demeurer indétectable. CNC protège l’habitat naturel de cette libellule, une espèce en péril des milieux humides de Minesing.