Mike Dembeck

Terre-Neuve-et-Labrador

Nombre de projets : 1

Valeur des terres : Selon les évaluations de la valeur des terres que CNC a conservées directement et avec des partenaires. 225 465 $

Acres conservés : 150

Bénévoles pour l’intendance : 31

Un plan de conservation collaboratif pour commencer la nouvelle année

CNC

La péninsule d’Avalon sur la côte est de Terre-Neuve offre un habitat à 18 espèces en péril au Canada et à 16 espèces en péril dans la province, comme le bec-croisé des sapins, le quiscale rouilleux et l’érioderme boréal. Cette aire abrite également le troupeau de caribous des bois le plus au sud du Canada, ainsi qu’une des populations d’oiseaux marins les plus grandes et les plus diversifiées en Amérique du Nord.

CNC a commencé l’année 2017 avec l’achèvement d’un plan de conservation pour la péninsule d’Avalon, avec comme objectif de protéger 1 600 acres (650 hectares) d’habitats naturels dans les 10 prochaines années. Le plan a été élaboré en collaboration avec le Wildlife Service, la Memorial University, Canards Illimités Canada, Pêches et Océans Canada et les ministères provinciaux des pêches, des forêts, de l’agroalimentation, de l’environnement et des changements climatiques.

Le plan de conservation identifie 7 priorités importantes pour la protection :

  1. Les landes
  2. L’habitat côtier
  3. Les colonies d’oiseaux marins
  4. Les milieux humides d’eau douce
  5. La forêt boréale mature
  6. Les rivières et plaines inondables

Le caribou des bois

L’observation d’oiseaux sur la réserve naturelle Salmonier

Mike Dembeck

Située au cœur de la péninsule d’Avalon, une des régions les plus densément peuplées de la province, la réserve naturelle Salmonier est un des derniers milieux naturels de la péninsule. L’aspect distinct de ce territoire, de sa  géologie, de sa forêt boréale et de son climat frais et humide crée un habitat de choix pour la faune et la flore et pour une grande diversité de lichens, dont plusieurs sont rares à l’échelle mondiale. 

La réserve naturelle Salmonier de CNC est un ensemble de 3 propriétés totalisant 437 acres (177 hectares).

En juin dernier, CNC et quelques ornithologues experts ont visité le site pour faire l’inventaire d’oiseaux et ainsi reconnaître la diversité et l’abondance des espèces aviaires qui vivent sur ces propriétés. L’équipe a identifié une douzaine d’espèces, dont 2 en péril, le bec-croisé des sapins et la moucherolle à côtés olive. C’était la première fois que ces oiseaux étaient observés par des bénévoles de CNC.

De la conservation de haute voltige dans la vallée Codroy

Mike Dembeck

Dans la vallée Codroy, se trouve une des populations d’oiseaux les plus diversifiées des provinces de l’Atlantique. Cette vallée est également désignée une des Zones importantes pour la conservation des oiseaux (IBA) et un lieu essentiel pour des milliers d’oiseaux migrateurs. Depuis 2013, le personnel de CNC et les bénévoles ont observé 71 espèces aviaires dans la région, dont le pluvier siffleur, une espèce en voie de disparition.

En mars 2017, CNC a annoncé la protection de 150 acres (61 hectares) additionnels d’habitats le long de l’estuaire Grand Codroy. La propriété Doyle comprend 92 acres (37 hectares) de forêts matures, 58 acres (23,5 hectares) de milieux humides, dont une des plus grandes tourbières de la vallée Codroy, et 500 mètres de littoral sur la rivière Grand Codroy. De plus, cette propriété se trouve près du seul site Ramsar de la province, un traité intergouvernemental qui reconnaît les milieux humides d’importance pour la faune et la flore. La protection de cette nouvelle propriété souligne les 20 ans d’action de CNC pour la conservation dans cette région.

Ce projet a été possible grâce au financement du Gouvernement du Canada, par le Programme de conservation des zones naturelles et le Programme des dons écologiques, du U.S. Fish and Wildlife Service, par la North American Wetlands Conservation Act, et à d’autres donateurs locaux et collaborateurs.

L’érioderme boréal, une espèce de lichen en péril à l’échelle mondiale, a été localisé dans de nouveaux emplacements sur la réserve naturelle Salmonier de CNC dans la péninsule d’Avalon.