Performance

Examen des résultats par la direction

Quels sont les faits saillants de l’année dernière pour CNC?

Nous avons eu le plaisir d’annoncer un certain nombre de résultats positifs à la fin de notre exercice financier. CNC a en effet dégagé un surplus cette année, en plus de conserver un nombre élevé de propriétés (près de 70). Nous avons également terminé l’exercice avec des revenus de dons et de subventions supérieurs à ceux de l’exercice précédent.

Suite au rapport annuel de l’an dernier, dans lequel nous avions signalé notre engagement à investir dans notre équipe de collecte de fonds, nous avons commencé à observer des résultats positifs découlant de cet investissement. Toutefois, nous savons qu’il s’agit d’une initiative à long terme qui exigera de la persévérance pendant de nombreuses années.

Le projet de la rivière Birch est un autre fait saillant de l’exercice qui illustre la capacité de CNC à réunir des personnes de divers horizons pour le bien de la conservation. Ce projet laisse penser que le rôle de CNC a évolué vers un rôle de facilitateur de la conservation, permettant l’atteinte de meilleurs résultats de conservation tout en servant de pont entre différents groupes.

Au cours de la dernière année, CNC a participé activement aux efforts visant à convaincre le Gouvernement du Canada de s’engager à nouveau envers la conservation. CNC a joué un rôle de premier plan dans l’élaboration de la demande déposée au Gouvernement du Canada et son suivi tout au long du cycle budgétaire fédéral. D’autres groupes ont participé à ce processus, y compris nos organismes de conservation partenaires.

En février 2018, le budget fédéral comprenait un engagement de 1,3 milliard de dollars envers la conservation de la nature, y compris un fonds de la nature doté de 500 millions de dollars. Le fonds est toujours en développement, mais nous croyons qu’il comprendra un soutien important à la conservation des terres privées.

Enfin, la haute direction a concentré ses efforts sur la planification de la succession. Les changements de cadres supérieurs sont un processus naturel dans tout organisme, mais nous voulons aussi nous assurer d’encourager le développement de nos jeunes leaders. Nous avons également travaillé avec l’équipe des ressources humaines pour élaborer des stratégies pour encourager le maintien en poste du personnel.

Quels sont certains des défis de CNC?

Un des plus grands défis de CNC est la nécessité de continuer à recevoir l’appui de ses partenaires, d’autres organismes et des particuliers au fur et à mesure que l’urgence de sa mission se fait plus pressante. CNC a réussi à regrouper les gouvernements et ses partenaires, mais nous devons poursuivre sur cette lancée dans l’avenir.

Au cours des dernières années, nous avons réussi à maintenir en poste des leaders et des employés grâce à un taux de roulement relativement faible. Toutefois, CNC reconnaît que si son taux de roulement augmente, cela pourrait menacer sa durabilité à long terme. CNC reconnaît qu’un plus grand nombre de mesures doit être mis en œuvre pour encourager le cheminement de carrière au sein de l’organisme, et ce en adoptant des modèles qui n’ont pas été explorés jusqu’à présent.

Dans le contexte actuel de l’économie, nous prévoyons une période continue d’incertitude concernant l’économie et la capacité des Canadiens à appuyer nos programmes si la conjoncture économique se détériore.

Au fur et à mesure que le paysage politique change, nous devons établir de nouvelles relations entre les gouvernements provinciaux, tout en réexaminant les anciens programmes.

Pour accomplir notre travail de la façon la plus efficace et rentable possible, nous devons suivre le rythme des évolutions technologiques. Toutefois, nous devons continuer à utiliser nos ressources avec prudence et agir de façon stratégique en ce qui concerne les technologies dans lesquelles nous souhaitons investir.

Quelle est la stratégie de financement de CNCaux États-Unis?

CNC souhaite mentionner et remercier les donateurs et partenaires américains qui appuient notre travail; plus particulièrement, American Friends of Nature Conservancy of Canada, Inc. (AFNCC), un organisme de bienfaisance américain qui collecte des fonds privés aux États-Unis. En raison d’initiatives de financement transfrontalières appréciables, incluant celles du U.S. Fish & Wildlife Service (USFWS), plusieurs dons reçoivent une contrepartie d’un ratio de 3 : 1, dans le but d’aider les espèces, en particulier les espèces migratrices, et ce, qui se déplace entre le Canada et les États-Unis.

Les dons versés à AFNCC sont déductibles d’impôt aux États-Unis, un avantage pour les Américains, mais aussi pour les Canadiens tenus de verser de l’impôt aux États-Unis. AFNCC accepte les dons en argent, en titres ainsi que les dons de terres d’un grand intérêt écologique pour soutenir le travail de conservation au Canada.

Nous soulignons également le rôle du U.S. Fish & Wildlife Service (USFWS), un important sympathisant du travail de CNC au Canada. Le USFWS investit environ 2,5 millions de dollars annuellement pour protéger et entretenir les milieux humides et les habitats des oiseaux migrateurs au Canada.

Quelle est la stratégie de gestion des risques de CNC?

CNC surveille de près les risques qui pourraient entraîner une perte significative de revenus, compromettre sévèrement ses opérations ou avoir un impact négatif sur sa crédibilité ou sur son image.

Le comité de vérification est responsable d’assurer une surveillance continue du risque de l’organisme et de mettre en place des stratégies afin d’assurer que ces risques soient minimes. Nous croyons que chaque membre de l’organisme a la responsabilité de prendre en considération et de gérer les risques auxquels nous sommes exposés, du président du Conseil d’administration au président et chef de la direction, en passant par tous les membres du personnel.

Notre cadre de gestion des risques comporte 9 grands secteurs, et environ 50 catégories de risques sont suivies afin de nous aider à évaluer les risques présents pour l’organisation. Ceux-ci sont évalués individuellement dans chaque secteur selon leur probabilité de réalisation, la gravité de leur impact et les mesures d’atténuation possibles. Cela nous permet de concentrer nos efforts de gestion des risques au bon endroit.

La direction examine régulièrement les risques connus et les mesures prises pour les atténuer, ainsi que tous les nouveaux risques. Elle fait ensuite part de son analyse au comité de vérification qui, à son tour, en fait état au Conseil d’administration.

Comment CNC évalue-t-il la réussite?

Nous savons que conserver la nature est un processus qui s’étend sur plusieurs décennies. Notre succès sera d’ailleurs mesuré par ceux qui viendront après nous. Dans une perspective entrepreneuriale, nous fixons constamment des objectifs et évaluons notre progrès pour nous assurer que nous sommes sur la bonne voie et que nous respectons notre mission.

Notre plan stratégique quinquennal fait état de nos objectifs à court terme (annuels) et à plus long terme, afin de mesurer notre rendement. En présentant à notre Conseil d’administration sur une base trimestrielle nos résultats en comparaison avec ces objectifs et indicateurs de performance, nous gardons le cap et sommes en mesure de corriger le tir au besoin.

Notre stratégie n’a pas beaucoup changé au cours de la dernière année. Nous commençons toutefois à élargir nos objectifs de conservation afin de cibler plus de partenariats, dont le travail avec des communautés indigènes, le partage d’outils et de formations avec d’autres organismes en conservation et l’élargissement de nos intérêts pour inclure le Nord canadien. Nous lançons également de nouveaux projets pour encourager la population canadienne à visiter nos propriétés, en continuant de faire de la conservation une priorité.

Le travail sur le prochain plan stratégique quinquennal, dont la mise en œuvre est prévu pour 2021, débutera sous peu.

Nous continuons de respecter un équilibre entre la part des dons consacrée aux frais généraux (y compris les collectes de fonds et les communications) et celle destinée au financement de nos programmes. Nous portons également une attention particulière aux résultats, soit à la portée des activités de CNC en conservation au Canada, pour permettre à nos donateurs de constater ce que leur contribution à CNC a permis d’accomplir.

Plus nous parvenons à inciter de Canadiennes et de Canadiens à protéger et à célébrer notre patrimoine naturel, plus CNC aura réussi sa mission. Nous sommes fiers de voir augmenter le nombre de personnes qui prennent part à des activités de conservation, et ce, d'un océan à l'autre.